Sur un toit vivant

Autant s’y faire tout de suite, « Living roof », ça fait plus chic, plus mode, plus design, que « Toit vivant ». La Cité de la Mode et du Design accueille donc tout naturellement l’installation du même nom, mise en place par Vergers Urbains & le Collectif Babylone, jusqu’au 31 janvier prochain. Au moins.

Une expérience d’agriculture urbaine, hors sol, avec pas mal de concepts compliqués pour les jardiniers amateurs, mais passionnants pour les citadins d’aujourd’hui. En libre accès tous les jours de 10h00 à 20h00. L’expérience a d’ailleurs des visées pédagogiques et des ateliers sont organisés régulièrement. Bref, c’est le moment de se mettre au parfum en matière d’aquaponie et d’écosystèmes résilients. On découvre aussi une serre connectée. La SunSeek suit la course du soleil tout au long de la journée. A quelques mètres, on jurerait que les tournesols font un peu la gueule…

sunseekmk tournesolsmk

La Cité de la Mode et du Design, en pleine journée, c’est une ambiance particulière, loin du clubbing effréné qui agite ses nuits. Des jeunes gens à l’air las sont nonchalamment installés dans les escaliers de bois… Des mamies apprêtées se promènent par deux. On ne sait si c’est ce jardin éphémère qui les a attirées, ou plutôt la Paris Design Week, qui se déroule au même moment, mais qu’importe. Un groupe de jeunes femmes décidées s’installe à proximité du potager pour entamer un cours de yoga. Tout est propre, il n’y a guère qu’en s’approchant du bac de compost qu’un odeur « nature » se fait sentir.

A défaut de tout comprendre immédiatement, le concept des bacs-bancs permet aux visiteurs de s’installer un moment et de tendre l’oreille vers le petit bassin pour oublier le bruit de la circulation des quais. Ou de philosopher en regardant les poules piétiner la poulaillermkpaille dans leur petit espace grillagé. Aucun risque qu’elles ne s’échappent pour aller explorer la vie parisienne.

En revanche, installées pour la plupart dans d’immenses cabas, les plantes ont l’air sur le départ, prêtes à partir sur un coup de tête.

plantesmk

Si on lève les yeux, on tombe sur les immeubles de Natixis et de la Caisse des Dépôts. Si on les baisse, on aperçoit le camp de réfugiés installé sous le pont Charles-de-Gaulle depuis des mois. Juste devant, il y a une pomme. Alors pour quelques minutes, on regarde la pomme.

pommemk

7 réflexions au sujet de « Sur un toit vivant »

  1. Super article ! Par contre concernant les liens présents dans l’article, ne vaudrait-il pas mieux qu’un clic les ouvre dans une nouvelles fenêtre plutôt que dans celle où l’on est ? Parce que du coup on sort du blog on s’en va dans la nature avant même d’avoir terminé de lire l’article… lien sortant dans une pop-up ou un nouvel onglet de navigateur ça permet de rester sur ton blog…

    1. Ça y est, me voilà à nouveau plongée dans des abîmes de réflexion technologique… Ça peut être long mais je vais essayer effectivement d’améliorer ça. Merci !

  2. A Villejuif des habitants et assocs font des potagers partagés, ils ont été formés à la permaculture par l’association Pollinis. Il me semble que c’est juste ce que nos grands-mères faisaient dans le temps, de la permaculture sans le savoir, mais en tout cas ça marche et plein de trucs poussent partout. On a failli avoir une guerre de tranchées quand l’expo journée du patrimoine est passée au milieu des cucurbitacées. « Allez faire la guerre ailleurs », criaient les jardiniers armés de serfouettes et binettes. Merci pour cet article, ils vont pouvoir aller nourrir leur passion sur le toit vivant.

  3. Une anecdote sur les jardins suspendus de Babylone. Le roi XXX les aurait conçus pour que sa femme retrouve en Mésopotamie les paysages montagneux et verdoyants de son pays d’origine. Très romantique, si ce n’est que la région concernée serait Mossoul….Merci pour ton article et ton style très vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>